Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les dernières nouvelles de la gendarmerie royale "blog non officiel"

La Gendarmerie Royale est une force publique chargée de veiller à la sûreté publique et d'assurer le maintien de l'ordre et l'exécution des lois


Kénitra: démantèlement d'un réseau de trafic de voitures de luxe

Publié par gendarmerie-royale-marocaine sur 24 Juillet 2017, 11:43am

Les services de la Gendarmerie royale de Kénitra viennent de mettre la main sur une bande «internationale» spécialisée dans le vol, en Europe, de voitures de luxe. Les agents d’Interpol, jusqu’ici impuissants, n’avaient plus qu’à débarquer au Gharb et apprécier ce joli coup de filet.

Ils avaient l’habitude de faire le trajet Paris-Bamako, mais cette fois-ci leur terminus sera la capitale du Gharb, Kénitra. Ils, ce sont les membres d’une bande criminelle spécialisée dans le vol de voitures de luxe, généralement écoulées sur le marché malien, après avoir traversé la France, l’Espagne, le Maroc et la Mauritanie. Dans ces différents pays, des complices locaux facilitaient le transit en catimini de ces pourtant trop grosses cylindrées.

 Selon le quotidien Assabah dans son édition de ce week-end des 15 et 16 juillet, c’est la Gendarmerie royale de Kénitra qui vient de mettre hors d’état de nuire cette bande de malfaiteurs, dont les principales victimes étaient des agences mondiales de location de voitures, basées en Europe.

 Le mode opératoire était simple : la voiture est louée de façon parfaitement légale, avant que le locataire ne déclare sa disparition dans des conditions obscures, quelques jours après. En réalité, ladite voiture est déjà en route pour l’Afrique subsaharienne, circulant avec de faux documents établis au nom de l’un des membres de la bande.

 Après avoir remarqué deux Français qui faisaient des passages fréquents au Maroc en voitures luxueuses, la gendarmerie royale leur a tendu une embuscade à Nkhakhsa, dans la banlieue de Kenitra, en les pistant à travers le GPS du véhicule volé. Remis au parquet, les deux prévenus ont déballé les noms de leurs complices, avant qu’il s’avère qu’ils sont même impliqués dans un trafic de cocaïne, parallèlement à celui des voitures volées.

 Devant les gendarmes marocains, ainsi que des agents de la police internationale (Interpol) spécialement venus d’Europe pour idenfier les voleurs et leur butin, ils ont reconnu avoir écoulé au Mali, en une seule année, plus de 20 voitures de luxe dérobées à des agences de location internationales.

 Une victime, à savoir le directeur d’une agence internationale de location de voitures, a assisté aux interrogatoires et reconnu sa dernière voiture de luxe volée, malgré ses faux papiers et son numéro de chassis changé.

Source: http://fr.le360.ma

Archives

Articles récents